ChooseYourBoss
Le bitcoin a consommé cette année plus d’énergie que l’Irlande, le Maroc ou la Mongolie

Le bitcoin a consommé cette année plus d’énergie que l’Irlande, le Maroc ou la Mongolie

Alors que le bitcoin a dépassé la barre des 10.000 dollars
fin novembre, une étude britannique pointe l’importante consommation d’énergie
de son système de transaction. La crypto-monnaie a consommé davantage
d’électricité en un an pour ses échanges que 160 pays de la planète. Et c’est
loin d’être fini.

On ne sait pas encore si le bitcoin est une bulle
spéculative mais on sait qu’il est énergivore. La quantité d’énergie utilisée
cette année par les ordinateurs permettant la production de bitcoins est
supérieure à la consommation énergétique annuelle de 160 pays, selon une étude
réalisée par Power Compare.
Au total, 29,05 TWh ont été consommés pour le Bitcoin. Pour ses échanges, la
crypto-monnaie a dépensé plus d’énergie en une année qu’une grande partie des
pays africains mais aussi la Mongolie, l’Islande, le Maroc ou encore
l’Irlande. 

En cause ? La nature même de la crypto-monnaie. Pour opérer
un échange financier, il faut passer par la validation de plusieurs ordinateurs
du réseau qui sont intervenus plus tôt dans la chaîne de transaction
(technologie de blockchain qui enregistre toutes les transactions). Ce
processus aussi appelé « mining » (ou minage), qui permet de résoudre les
problèmes cryptographiques posés par la monnaie, exige donc beaucoup
d’électricité.

29% de
transaction en plus en un mois

De plus, la quantité d’énergie nécessaire pour le minage du
bitcoin s’est accélérée le mois dernier avec une augmentation de 29%. A ce
rythme-là, les auteurs de l’étude estiment que la consommation électrique liée
à l’extraction de bitcoins pourrait égaler la consommation mondiale actuelle en
électricité en 2020, rapporte Developpez.com.
Une consommation qui est pour l’instant estimée à 1,5 milliard de dollars.

Là encore, le principe même du dispositif d’extraction de la
monnaie est en cause. Les créateurs de la monnaie ont conçu un système avec une
quantité limitée de bitcoins à extraire (au maximum 21 millions). Une donnée
qui implique plus de temps pour résoudre les opérations complexes de
vérification liées aux échanges, avec des machines plus pointues mais plus
exigeantes en énergie.

Les mineurs sont la
plupart Chinois

La flambée des prix et l’augmentation des transactions
poussent de nouveaux mineurs à entrer dans le circuit et à offrir la puissance
de calcul de leurs ordinateurs sachant qu’ils sont récompensés pour
l’opération. Problème pointé par l’étude, la plus grande partie des ordinateurs
dédiés au mining se retrouve en Chine, là où le coût de l’électricité est
faible mais d’origine fossile le plus souvent. Si bien que le bilan carbone est
loin d’être idéal.

Les détracteurs du bitcoin donnent un chiffre de comparaison
avec le système de transaction bancaire classique. L’un des deux “data centers”
américains de Visa consomme 2% de ce qui est nécessaire au Bitcoin pour
fonctionner, rapporte Capital.
Certains pensent qu’il faudrait revoir les algorithmes de validation afin que
le système soit plus efficace et moins énergivore.

Si tu recherches des opportunités de job, inscris-toi et attends les meilleures propositions !!

CYB

CYB

Basée sur un algorithme de matching par stacks techniques, ChooseYourBoss te permet de trouver le job Tech de tes rêves, tout en restant protégé et anonyme dans ta recherche d’opportunités.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Octobre 2018

paris web

Match avec les recruteurs présents à Paris Web ! 👍

Go !

Octobre 2018

devfest nantes

Match avec les recruteurs présents au DevFest Nantes ! ✌️

Go !

Events tech 2018

C'est ici 👇

Calendrier

Découvre les meilleurs Jobs IT qui matchent avec ta stack !

JE TESTE