ChooseYourBoss
développeur millenials
©Pxhere

Développeur, un métier qui n’attire pas les Millenials

Les Millenials ne sont pas attirés par le métier de développeur. 57% des hommes âgés de 18 à 34 ans ne sont pas tentés par une carrière dans ce secteur, selon une étude réalisée par l’institut britannique YouGov pour l’éditeur de logiciel CA Technologies et relayée par Les Echos. Cette tendance est encore plus notable chez les femmes : 73% d’entre elles ne songent absolument pas à devenir des expertes du code.

« Une image vieillotte du développeur »

Pour la jeune génération, il semblerait qu’il soit plus agréable de profiter des outils technologiques que de les faire évoluer. Cette distance avec le métier de développeur trouverait notamment son origine avec un cliché qui lui colle à la peau.

« Beaucoup de jeunes ont une image vieillotte du développeur, le percevant comme un solitaire rivé à son écran, alors que la réalité a radicalement changé : il s’agit désormais d’un métier pivot qui travaille au plus près des équipes métiers, en collaboration directe avec elles », confie ainsi Marie-Benoîte Chesnais, directrice technique de CA Technologies.

Un univers jugé machiste qui décourage les femmes

Les Millenials semblent n’avoir qu’une vague idée des tâches accomplies par les développeurs. Seulement 26% des personnes sondées affirment comprendre « parfaitement » les enjeux du métier et 84% précisent qu’ils en ont seulement « déjà entendu parler », selon l’étude.

Les chiffres sont encore plus inquiétants en ne tenant compte que du public féminin. Elles sont 15% à estimer « savoir parfaitement en quoi consiste ce métier » contre 38 % des hommes sondés. L’univers machiste de certaines écoles découragerait les candidates potentielles, avance le quotidien.

13 000 postes à pourvoir en France

L’enjeu est pourtant important puisque le marché du travail est tendu avec « 13 000 postes tech’ à pourvoir en France ». Les entreprises ont un grand besoin de profils techniques qu’elles peinent à combler. Ainsi, 85 % d’entre elles déclarent éprouver des difficultés dans leur recrutement.

Pour faire naître des vocations, Marie-Benoîte Chesnais veut « donner envie » et promouvoir ce métier. « L’environnement social, famille et amis, a un rôle à jouer. Tout comme l’entreprise, en portant une attention particulière aux postes proposés et aux perspectives d’évolution », explique la responsable.

Alyssa Biot

Alyssa Biot

Ruby on Rails Developer @ChooseYourBoss

Events tech 2018

C'est ici 👇

Calendrier

Découvre les meilleurs Jobs IT qui matchent avec ta stack !

JE TESTE