ChooseYourBoss
Mark Zuckerberg
©Wikimedia-Anthony Quintano

Mark Zuckerberg aurait demandé à ses cadres d’abandonner leurs iPhone

Le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, aurait interdit l’utilisation de l’iPhone à son équipe dirigeante, selon les informations du New York Times. Le responsable américain n’aurait pas apprécié les propos tenus par Tim Cook lors d’une interview au printemps dernier. Le patron d’Apple avait critiqué l’approche du réseau social en matière de confidentialité. 

Il ne fait pas bon critiquer Facebook, surtout pour Tim Cook, le PDG d’Apple. Ses propos sur la collecte illégale de données dans l’affaire Cambridge Analytica ont provoqué la colère de Mark Zuckerberg. Selon les informations du New York Times, le patron de Facebook aurait demandé aux membres de son équipe dirigeante de se débarrasser de leurs iPhone au profit de smartphones sous Android.

« La vie privée, pour nous, est un droit humain »

Les mots de Tim Cook remontent au printemps dernier. Dans une interview accordée à MSNBC, le CEO d’Apple était revenu sur l’affaire qui a secoué Facebook. Il avait indiqué que le géant américain n’était pas parvenu à s’auto-réguler et que, lui, ne pourrait jamais se trouver dans une situation si inconfortable. « La vie privée, pour nous, est un droit humain. C’est une liberté civile », avait déclaré le responsable.

Ces critiques publiques ont profondément irrité Mark Zuckerberg, explique le New York Times. Le milliardaire aurait alors demandé à ses cadres de n’utiliser que des téléphones Android. Il aurait justifié cette décision en expliquant que le système de Google était plus utilisé dans le monde que celui d’Apple.

Facebook, cible privilégiée de Tim Cook

Ce n’était pas la première fois que Tim Cook égratignait Facebook. Il a notamment souligné à plusieurs reprises la différence entre le réseau social et Apple. Selon lui, Facebook est un service gratuit, financé par la publicité, ce qui suppose que des profils publicitaires sont établis en fouillant les données des utilisateurs. Pour Apple, le client achète simplement un produit.

Ainsi, le patron d’Apple affirme que la confidentialité des données est un principe inviolable dans son entreprise. « La vérité est que nous pourrions gagner beaucoup d’argent si nous monétisions notre client, si notre client était notre produit. Nous avons choisi de ne pas le faire », a déclaré le responsable dans cette interview à MSNBC.

Martin Debrunne

Martin Debrunne

Lead Dev' @ChooseYourBoss

Events tech 2018

C'est ici 👇

Calendrier

Découvre les meilleurs Jobs IT qui matchent avec ta stack !

JE TESTE