ChooseYourBoss
CES

CES 2019 : La protection des données personnelles au cœur du plus grand salon de la Tech

La protection des données sera l’un des enjeux majeurs du CES 2019 qui se tient du 8 au 11 janvier à Las Vegas. Pour généraliser l’utilisation des objets connectés, les fabricants doivent garantir des systèmes sûrs et transparents. Les consommateurs, marqués par les récents scandales, sont en effet de plus en plus exigeants dans ce domaine.

La cybersécurité jouera les premiers rôles au Consumer Electronics Show (CES), le rendez-vous mondial de la Tech qui s’ouvre ce mardi 8 janvier (des conférences ont cependant lieu depuis ce dimanche) à Las Vegas, rapporte Le Figaro. Près de 4 500 exposants de différents secteurs vont s’y retrouver et accueillir 180 000 visiteurs.

Objets connectés, voitures autonomes, maisons intelligentes ou encore santé numérique : tous ces domaines basés sur l’innovation doivent aujourd’hui répondre à un enjeu commun, la protection des données personnelles.

Un enjeu majeur pour les fabricants

Sous la pression de consommateurs toujours plus exigeants en la matière et échaudés par les récents scandales, les fabricants de produits connectés mettent la sécurité au cœur de leur politique. C’est d’autant plus important quand les équipements sont directement liés à la personne, à sa santé ou à ses déplacements, note le quotidien.

Cette année, le salon sera ainsi l’occasion pour certaines sociétés de dévoiler des téléviseurs, des réfrigérateurs ou encore des micro-ondes équipés d’assistants vocaux. Cette technologie intègre aussi peu à peu les voitures, un secteur particulièrement sensible en ce qui concerne le respect de la vie privée. En connectant leurs véhicules, les constructeurs devront donc garantir un niveau de sécurité absolu.

L’Europe durcit sa réglementation

Car le consommateur ne peut accepter ces nouvelles technologies que si le fabricant offre de réelles garanties de sécurité. Ce degré d’acceptation peut cependant varier d’un pays à l’autre, note Le Figaro. Dans un pays comme la Chine, la reconnaissance faciale est déjà répandue et permet de payer ses courses, de prendre le bus ou d’entrer dans certains immeubles. Là-bas, 170 millions de caméras sont connectées à un système d’intelligence artificielle. On pourrait en compter près de 600 millions d’ici 2020.

L’Europe a de son côté durci la loi avec la mise en place du règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD). Une initiative qui répond aux inquiétudes des consommateurs. En effet, selon une étude réalisée par Dassault Systèmes, les Français ne sont pas prêts à partager leurs données à tout prix, même pour améliorer leur quotidien. Une position qui, là encore, n’est pas partagée par les Chinois.

Martin Debrunne

Martin Debrunne

Lead Dev' @ChooseYourBoss

27-28 mars 2019

niort numeric

Découvre les opportunités du Niort Numéric#7 🤘! 

JE DÉCOUVRE !

Découvre quelles offres tech' match avec ton profil !

JE COMMENCE