ChooseYourBoss

Singapour : Les données personnelles de 14 200 porteurs du VIH volées et diffusées sur Internet

Le ministère de la Santé de Singapour a annoncé que l’identité et les informations médicales de 14 200 personnes atteintes du Sida avaient fuité sur Internet. Elles seraient toujours en possession d’un Américain ayant séjourné à Singapour avant d’être expulsé en mai dernier après une première condamnation.  

Les données personnelles de 14 200 personnes atteintes du VIH ont été divulguées sur Internet, a annoncé le ministère de la Santé de Singapour dans un communiqué publié ce lundi 28 janvier et relayé par CNN. Cette fuite concernerait 5 400 Singapouriens diagnostiqués séropositifs avant janvier 2013 et 8 800 étrangers diagnostiqués avant décembre 2011. Leurs noms, leurs identifiants, leurs numéros de téléphone et adresses, ainsi que des informations médicales confidentielles comme leurs résultats au test du VIH ont été diffusés.

Le ministère a présenté ses excuses « pour les inquiétudes et la détresse » subies par les victimes et a indiqué qu’il contactait progressivement depuis le 26 janvier ces personnes pour « les prévenir et les assister ».

Un ressortissant américain recherché

« Bien que l’accès aux informations confidentielles ait été désactivé, [le fichier] est toujours en possession de la personne non autorisée et pourrait encore être divulgué publiquement à l’avenir », a prévenu le ministère. Mikhy Farrera Brochez, un ressortissant américain, est soupçonné d’être à l’origine de cette fuite de données, selon les autorités du pays.

Cet homme aurait résidé à Singapour de janvier 2008 à mai 2018 avec un passage en prison pour fraude et pour des crimes liés à la drogue. Il avait notamment été reconnu coupable d’avoir falsifié son test de VIH dans le but de conserver son visa, souligne Slate. Il ne se trouve pas actuellement dans la cité-Etat, ont précisé les autorités singapouriennes qui ont demandé l’aide d’autres pays pour le retrouver.

Un médecin soupçonné de complicité

Il aurait obtenu ces données confidentielles par l’intermédiaire de son compagnon, Ler Teck Siang, un docteur singapourien ayant accès au registre national des personnes porteuses du VIH. Ancien dirigeant au sein du ministère de la Santé, de 2012 à 2013, ce médecin a lui-même été condamné en septembre dernier à 24 mois de prison pour avoir aidé son compagnon dans ses activités criminelles. Il a fait appel.

« Cet incident serait dû à une mauvaise manipulation des informations par Ler », assure le ministère de la Santé. L’américain aurait alors fait des copies des documents.

La divulgation de ces informations pourrait avoir des répercussions dans le pays. 

CYB

CYB

Basée sur un algorithme de matching par stacks techniques, ChooseYourBoss te permet de trouver le job Tech de tes rêves, tout en restant protégé et anonyme dans ta recherche d’opportunités.

Découvre les offres d'emploi numériques qui matchent avec toi !

JE COMMENCE