ChooseYourBoss
développeur

Le métier de développeur passé au crible dans le rapport CodinGame 2019

La startup française CodinGame a interrogé 9 000 développeurs à travers le monde pour dégager un « profil type » de ces spécialistes particulièrement courtisés par les entreprises. Etudes, relations au travail ou encore salaires : autant de domaines évoqués dans ce rapport.

Les développeurs représentent aujourd’hui une ressource particulièrement recherchée sur le marché du travail. Mais qui sont-ils et combien gagnent-ils ? CodinGame, spécialiste du recrutement, apporte des éléments de réponse dans son étude annuelle relayée par L’Usine Digitale. Pour établir son « CodinGame report 2019 », la startup a interrogé 9 000 développeurs de 25 pays.

Les femmes restent sous-représentées

Premier enseignement de ce sondage, le développeur est plutôt « un homme de 20 à 34 ans, avec un diplôme d’études supérieures en informatique ». Les femmes représentent à peine 8,7% des répondants à l’enquête.

« Cela correspond à la réalité de notre communauté de 1,3 million de codeurs, ou à l’ordre de grandeur en Europe : 20% de femmes dans le numérique, 15% chez les développeurs », explique Aude Barral, cofondatrice de CodinGame, citée par L’Usine Digitale. « L’image du développeur comporte beaucoup de stéréotypes, cela éloigne les femmes », poursuit la responsable.

36% se disent autodidactes

Côté formation, plus d’un tiers des développeurs se disent autodidactes (36%) quand 40% d’entre eux affirment avoir suivi un cursus à l’université. Un tiers des sondés ont commencé à coder avant 14 ans et plus des deux tiers ont commencé leur vie professionnelle en tant que développeur (69,5%).

Leurs centres d’intérêt sont aussi révélateurs des secteurs d’avenir. Ainsi, quasiment la moitié des répondants (49%) aimeraient se perfectionner dans le machine learning et l’intelligence artificielle (IA).

Un salaire bien plus élevé aux Etats-Unis qu’en France

Dans un marché tendu, où les entreprises peinent à trouver les bons profils, les développeurs profitent d’un rapport de force à leur avantage. 55,5% d’entre eux affirment changer d’emploi après trois ans passés dans l’entreprise. Ils le font à 60% pour un meilleur salaire, à 49% pour de meilleures opportunités de carrière et à 35% pour « échapper à l’ennui ».

Quand on observe les salaires de ces employés au niveau mondial, les différences peuvent aller du simple au double. Ainsi, aux Etats-Unis, un développeur perçoit plus de 100 000 dollars par an. La Suisse est le pays européen dans lequel les salaires sont les plus élevés (plus de 95 000 dollars). Allemagne, Pays-Bas, Canada, Royaume-Uni et Suède devancent aussi la France qui offre un salaire moyen d’environ 53 000 dollars par an, soit environ 45 000 euros.

Clem'

Clem'

Digital Brand Manager @ChooseYourBoss

Découvre le top des Jobs IT qui match avec ta stack !

JE TESTE