ChooseYourBoss
Notre Dame de Paris 3D

Notre-Dame de Paris : et si la numérisation 3D permettait de redonner vie à la cathédrale ?

Après l’émotion suscitée par le terrible incendie qui a frappé Notre-Dame de Paris, l’heure est déjà à la reconstruction. Les dons affluent du monde entier et les spécialistes se penchent sur les meilleures méthodes pour redonner vie à la cathédrale. Les plans numériques, notamment ceux réalisés pour le jeu «Assassin’s Creed Unity», pourraient apporter une aide précieuse.

Le studio Ubisoft vient d’annoncer qu’il allait faire un don de 500 000 euros pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris. Il offre également le jeu «Assassin’s Creed Unity», « pensé comme un hommage ultime à la ville de Paris », sur PC pendant une semaine, a-t-il annoncé sur son blog.

Mais l’apport de l’éditeur pour effacer les traces du terrible incendie pourrait aller bien au-delà de ces initiatives. Comme d’autres entreprises ou organisations (Targo, Art graphique et patrimoine, GE-A, l’université de Vassar aux Etats-Unis …), Ubisoft possède en effet des plans numériques de la cathédrale. Des réalisations qui pourraient s’avérer précieuses dans le processus de reconstruction.

Une précision au millimètre

La numérisation est extrêmement précise. Deux méthodes existent. D’abord la lasergrammétrie. « On utilise un scanner laser, qui fait de la mesure de points, en fonction de leur distance. Il transmet un maillage. Ensuite, on déplace le scanner », explique Loic Espinasse, chef de projets restitution à Archeovision. Les travaux d’Andrew Tallon, professeur à l’université de Vassar (Etats-Unis) décédé en novembre, sur Notre-Dame comptent plus d’un milliard de points, avec une précision de l’ordre de cinq millimètres pour la synthèse finale.

Deuxième méthode, la photogrammétrie: « on prend différentes photographies d’un même endroit et on joue sur la parallaxe pour créer du volume », après traitement informatique, résume Matthieu Spinazzola, chargé de production chez Akatimi.

Les jeux vidéo ont recours à la numérisation du patrimoine

La conservation des monuments est la première raison de la numérisation. C’est « la détérioration de certaines sculptures de Notre-Dame », bien avant l’incendie, qui a poussé Frédéric Wajeman, dirigeant de Fx Deco, à en numériser quelques-unes « pour les conserver avant qu’elles ne disparaissent ».

Mais la numérisation peut aussi être utilisée dans les jeux vidéo, comme Notre-Dame dans Assassin’s Creed d’Ubisoft donc. Toujours dans le ludique, la numérisation peut aussi servir à des visites virtuelles de lieux inaccessibles au public ou en trop mauvais état.

Aucun risque pour les monuments

Les historiens et autres spécialistes de ces monuments sont étroitement associés à ces travaux de numérisation. Toute reproduction n’est pas fiable à 100%. « Il faut bien prévenir que l’image obtenue est une reconstitution. Elle doit être contextualisée et on ne peut pas s’en servir sans esprit critique », recommande Loic Espinasse.

La conservation des données est un enjeu pour la filière. Les travaux d’Andrew Tallon ont abouti à un téraoctet de données sur la cathédrale. Elles sont ainsi trop volumineuses pour être transmises par internet.

Laser ou photo, « la méthode n’est pas dangereuse », assure Gaël Hamon, dirigeant d’Art graphique et patrimoine. « Le rayon du laser est classé en catégorie 1, comme la lumière d’une ampoule. Il y a 20 ans, c’était en catégorie 3 », précise-t-il.

Alyssa Biot

Alyssa Biot

Ruby on Rails Developer @ChooseYourBoss

Découvre quelles offres tech' match avec ton profil !

JE COMMENCE