ChooseYourBoss
emploi jeux vidéo

Jeu vidéo : une industrie qui recrute massivement en France !

Le chiffre d’affaires de l’industrie du jeu vidéo en France a augmenté de 15 % en 2018. Le secteur recrute donc massivement avec une majorité de CDI à la clé, selon l’Observatoire de l’emploi du jeu vidéo. Une quinzaine de métiers, essentiellement dans le développement et l’infographie, sont recherchés et de nouvelles tendances se dessinent avec la quête de profils en Data management. Sans surprise, Ubisoft reste de loin le premier employeur.

 

Le jeu vidéo en France se porte bien. Les acteurs du secteur ont dégagé 4,9 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2018, en progression de 15 % par rapport à l’année précédente. Un record.

Pas étonnant donc que le secteur recrute à tour de bras. Entre 2015 et 2018, le nombre de postes à pourvoir a augmenté de 37 %. L’an passé, la hausse a été de 11,5% et 39 % des offres étaient des CDI, indique l’Observatoire de l’emploi du jeu vidéo publié par l’Agence française pour le jeu vidéo (AFJV) et Gaming Campus.

Le Data management, un métier d’avenir

Une quinzaine de métiers, « dont la proportion reste relativement stable » selon l’étude, sont prioritaires pour les entreprises du secteur. Ces dernières recherchent notamment des talents dans le domaine du développement. 32 % des annonces sont ainsi consacrées aux programmeurs et développeurs.

Deuxième domaine crucial pour le monde du gaming : l’infographie, qui concentre 29 % des annonces. 9 % des offres concernent la conception des jeux (game designer, level designer, scénariste…), un chiffre semblable à la catégorie « commerce et marketing ».

D’autres compétences font leur apparition. Les profils en Data management sont de plus en plus recherchés. En 2018, 1 % des offres visaient à trouver des data Analysts, des architectes data ou des data scientists. « Une part qui devrait rapidement croître », estime l’Observatoire.

Une majorité de CDI

Contrairement à l’industrie de l’audiovisuel, de l’animation ou des effets spéciaux, qui ont largement recours à l’intermittence, le secteur du jeu vidéo offre une plus grande stabilité pour ses salariés. Les contrats à durée indéterminée (CDI) représentaient ainsi 39 % des annonces. Une tendance en hausse de 7 % depuis 2016. Près d’un tiers des offres (29 %) concerne des stages, 26 % des CDD et une minorité (4%) des contrats freelance.

La région Ile-de-France, qui rassemble 78% des entreprises de l’industrie du jeu, reste sans surprise la plus grande pourvoyeuse d’emplois, en concentrant 60 % des annonces. Mais l’écart se réduit avec d’autres territoires depuis déjà quatre ans. Auvergne-Rhône-Alpes et Nouvelle-Aquitaine « représentent respectivement 16% et 8% des emplois et gagnent 3 points », précise ainsi le rapport.

Sans surprise, c’est Ubisoft qui recrute le plus en France. Le géant mondial concentre même à lui seul 35% des offres en Auvergne-Rhône-Alpes.

 

Clem'

Clem'

Digital Brand Manager @ChooseYourBoss

Découvre quelles offres tech' match avec ton profil !

JE COMMENCE