ChooseYourBoss
Fortnite Epic Games
Fortnite Epic Games

Fortnite : une enquête dénonce les cadences infernales et la pression chez Epic Games

Le média américain Polygon a enquêté sur les conditions de travail des salariés d’Epic Games, le studio à l’origine du succès de Fortnite. Contraints d’assurer des mises à jour permanentes du battle royale, certains salariés travailleraient jusqu’à 100 heures par semaine et dénoncent une situation intenable.

Fortnite est le jeu phénomène du moment. Le battle royale a dépassé en mars dernier les 250 millions de joueurs. Mais le revers de la médaille serait douloureux pour les salariés d’Epic Games, le studio à l’origine de ce succès planétaire.

Une enquête réalisée par Polygon, et relayée par Numerama, dénonce ainsi la détérioration des conditions de travail au sein de l’entreprise à mesure que le jeu prenait de l’ampleur. Le média américain a réalisé une douzaine d’interviews d’employés qui ont tenu à rester anonymes.

Jusqu’à 100 heures par semaine

Les délais sont difficiles à tenir pour certains développeurs. « Je travaille 70 heures par semaine en moyenne, confie l’un d’eux. Il doit y avoir 50 à 100 autres personnes chez Epic qui travaillent autant. J’en connais qui atteignent 100 heures par semaine ».

Les employés sont constamment sollicités car Fortnite a basé son succès sur des mises à jour permanentes et l’ajout régulier de nouveaux contenus: missions, costumes, armes… Le « crunch », terme qui fait référence à cette période de bouclage où le travail est intense, est donc la règle.

Epic Games admet que la quantité de travail peut être importante. Mais selon l’entreprise « les situations extrêmes, comme les 100 heures de travail par semaine, sont très rares » et le studio « cherche à éviter qu’elles se reproduisent ».

Licenciés pour avoir refusé de travailler le week-end ?

Certains employés interrogés affirment bien ne pas avoir à travailler excessivement et d’autres louent des salaires confortables et un système de bonus généreux. Le « crunch » ne concernerait pas tous les services  d’Epic Games. Mais l’enquête dépeint tout de même une situation qui semble intenable sur le long terme. Une source assure même que des salariés qui avaient refusé de travailler le week-end ont été licenciés.

Epic Games embauche continuellement et le nombre d’employés travaillant sur Fortnite aurait plus que triplé depuis le lancement du jeu. Mais cela semble encore insuffisant pour mettre fin au « crunch ».

Alyssa Biot

Alyssa Biot

Ruby on Rails Developer @ChooseYourBoss

   TOP EVENT 

JE DÉCOUVRE !

Découvre quelles offres tech' match avec ton profil !

JE COMMENCE