ChooseYourBoss

Neuralink: Elon Musk dévoile un implant pour connecter le cerveau humain à un ordinateur

Créée par Elon Musk, la start-up Neuralink a dévoilé le résultat de ses recherches mardi à San Francisco. L’entreprise, qui cherche à connecter le cerveau humain aux machines, a mis au point un implant. Cette technologie devrait permettre de contrôler un smartphone par la pensée. Les premiers tests sur des humains vont commencer en 2020.

Deux ans après sa création, la start-up Neuralink a dévoilé la teneur de ses premiers travaux. Lors d’une conférence à San Francisco mardi 16 juillet, Elon Musk a annoncé que son entreprise, qui travaille sur la connexion entre le cerveau et les ordinateurs, allait réaliser ses premiers tests sur des individus dès l’an prochain. « Nous pouvons réaliser une interface cerveau-machine complète », s’est félicité le milliardaire, rapporte FranceInfo.

Des milliers d’électrodes connectées au cerveau

Le PDG de Tesla et SpaceX se méfie de l’intelligence artificielle. Selon lui, cette technologie « est potentiellement plus dangereuse que les armes nucléaires ». À l’IA, il oppose ce qu’il nomme la « dentelle neuronale », soit l’union entre le cerveau et les ordinateurs. Lors de la conférence, Neuralink a ainsi dévoilé une première version d’un minuscule capteur destiné à être implanté dans le cerveau.

C’est un robot qui aura la lourde tâche de pratiquer l’opération sur un humain. « Ce sont de minuscules électrodes que le robot implante délicatement », a expliqué Elon Musk. Selon le milliardaire, des milliers d’électrodes pourraient à l’avenir être connectées au cerveau.

Contrôler un smartphone par la pensée

A quoi vont servir ces implants ? Selon l’entrepreneur américain, ce projet Le projet peut « réaliser une sorte de symbiose avec l’intelligence artificielle ». Un individu doté de l’implant pourrait contrôler un smartphone par la pensée. Le dispositif a déjà été testé sur des rongeurs et des singes.

Mais l’entreprise vise d’autres applications. « Nous espérons pouvoir l’implanter sur un humain avant la fin de l’année prochaine », a précisé Elon Musk. La technologie pourrait éventuellement s’étendre à d’autres dispositifs tels que des outils de robotique. L’une des premières applications de cette technologie pourrait être le traitement de maladies neurologiques.

Clem'

Clem'

Digital Brand Manager @ChooseYourBoss

1 commentaire

Découvre quelles offres tech' match avec ton profil !

JE COMMENCE