ChooseYourBoss
iphone chine

« Mode police » des iPhone : l’arme des manifestants à Hong Kong contre la police

Confrontés à la répression de la police chinoise, certains manifestants qui défilent à Hong Kong activeraient le « mode police » sur leur iPhone. Disponible depuis 2017, cette fonction permet de désactiver rapidement le système de reconnaissance faciale et de revenir à un code classique de déverrouillage.

Hong Kong traverse une crise sans précédent depuis le 9 juin dernier et la mobilisation pour réclamer plus de démocratie ne faiblit pas. Dans ce contexte tendu, les manifestants tentent de se protéger face aux policiers chinois. Les propriétaires d’Iphone seraient ainsi nombreux à activer le « mode police » pour éviter que les forces de l’ordre n’accèdent aux données de leur portable en cas d’arrestation. C’est le cas de Colin Cheung, dont l’histoire a été rapportée par le New York Times.

Une manipulation juste avant son arrestation

Interpellé par la police, ce manifestant a été contraint de placer son visage face au téléphone pour le déverrouiller. Mais il ne s’est rien passé. Son iPhone est resté verrouillé car, juste avant son arrestation, le jeune homme était parvenu à réaliser la manipulation qui permet de désactiver la reconnaissance faciale.

Ce fameux «cop mode» (« mode police ») a été introduit par Apple en 2017 avec iOS 11. Il permet aux utilisateurs de désactiver le «Face ID», le système de déverrouillage par reconnaissance faciale. Il s’agissait alors de faciliter les appels d’urgence. Ce dispositif a donc été détourné de son objectif initial : il est aujourd’hui un moyen efficace de protéger ses données.

A-t-on le droit de refuser de déverrouiller son portable en France ?

La procédure est simple. Il suffit d’« enfoncer le bouton veille (en haut à droite des téléphones) et l’un de ceux qui contrôlent le niveau du son («volume haut» ou «volume bas», sur la gauche) pendant quelques secondes », précise Le Figaro qui relaie l’information. Avec une autre combinaison (appuyer cinq fois sur le bouton de veille), il est aussi possible de désactiver le Touch-ID, le système de reconnaissance des empreintes digitales.

En Chine, la police n’a pas hésité à tenter de déverrouiller l’iPhone de Colin Cheung par tous les moyens, sans son consentement. En France, la législation en pareille situation a récemment connu un tournant certainement décisif.

En avril dernier, la cour d’appel de Paris a en effet jugé qu’un prévenu qui avait refusé de révéler le code de déverrouillage de son téléphone portable ne pouvait pas être poursuivi devant la justice pour ce motif, a rapporté Le Parisien. Un jugement qui pourrait faire jurisprudence.

Clem'

Clem'

Digital Brand Manager @ChooseYourBoss

Découvre quelles offres tech' match avec ton profil !

JE COMMENCE